L’histoire de MIRAGE commence avec la décision de FORD de stopper fin 1966 la production des GT40, vite contournée par JW Automotive (association de John WYER et John WILLMENT, important concessionnaire FORD en Angleterre) qui en avait construit à la demande du service compétition de la maison mère.

En 1967 naissait la MIRAGE M1 avec moteur FORD de 5 litres – une GT40 plus aérodynamique – modifiée par l’ingénieur Len BAYLEY sur l’insistance du patron John WYER ex directeur de la compétition chez ASTON-MARTIN/LAGONDA après avoir été un pur technicien depuis les années 30.

La réputation de J. WYER était telle qu’il décrocha rapidement un budget confortable du pétrolier GULF pour faire courir le MIRAGE M1 aux couleurs du sponsor GULF. Le bleu-marine devint bleu pâle, l’orange resta identique, ainsi naquit une livrée presque aussi célèbre que le rouge de chez FERRARI.

La M1 disputa la saison 67 sans grande réussite barrée par les FORD MkII et MkIV de 7 litres de cylindrée. Pour 1968 la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) ouvrit son championnat du monde aux voitures prototype jusqu’à 3 litres et sport jusqu’à 5 litres mais produite au minimum à 50 exemplaires. La M1 n’était donc plus éligible mais revenue à la configuration GT40 elle l’était en « sport ». Les GT40 avaient été construites en assez grand nombre, plus de 100 !

En 1968 la GT40 GULF remporte les 24 h du Mans. A cette date l’avenir était aux prototypes de 3 litres, cette année-là allait être une étape charnière. John WYER avait fait commencer l’étude d’un prototype M2 par Len TERRY avec l’espoir que FORD lui fournirait le V8 Cosworth qui survolait la formule 1. Mais COSWORTH n’arrivait pas satisfaire toutes les écuries de F1 mais en fournissait même à Alan MANN, un concurrent direct de JWA ! MIRAGE choisit donc le V12 BRM ni très fiable ni puissant et en plus le refroidissement posait problème !

En 1969 nouvelle victoire au MANS d’une GT40 GULF/JWA qui bat PORSCHE 908 et 917 (les M2 étaient restées au garage jugées trop peu fiables) ! Après cet exploit WYER accepta l’offre de PORSCHE de faire courir ses 917. A la mi saison 69, la M2 apparut avec une évolution, avec enfin le moteur COSWORTH V8. Appelée ensuite M3 en version spyder lorsque le toit du coupé, une fois enlevé, avait permis de gagner 40 kilos.

Les radiateurs d’eau étaient encore en avant des roues arrière, le radiateur d’huile restait à l’avant. En fin de saison la M3 remportait son unique victoire après quelques modifications de suspension.

La voiture examinée, M2/300/01, avec l’implantation du radiateur d’eau à l’avant et une carrosserie totalement revue aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, notamment au niveau des ailes et du becquet, a semble-t-il pris part réellement à 2 courses en 1969 (6h de Brands Hatch et 1000 kms de Monza) avant d’être consacrée exclusivement aux essais et développements.

Toutefois ces évolutions ont été réalisées avec le plus grand soin par de vrais professionnels, certainement par l’équipe d’usine au moins en fin 69 et peut être durant les années suivantes.

 

 

Marque
MIRAGE
Modèle
M2 EVO
N° de série
M2/300/01
Première mise en circulation
1969
Genre-Carrosserie
Groupe 6 – spyder
Energie - Puissance
Essence
Couleurs
GULF Bleu + Orange